Arrêter de fumer la cigarette > arret tabac > Le sevrage tabagique : comment bien se préparer ?

Le sevrage tabagique : comment bien se préparer ?

(Mis à jour le: 27 mars 2020)

Le sevrage du tabac est un processus qui requiert de l’organisation et de la préparation. De nombreux fumeurs ont essayé en vain d’arrêter le tabac, cette décision, bien que motivée, n’étant pas toujours évidente à mettre en application. Tous les fumeurs savent bien que le tabac n’est pas bon pour leur santé mais, vraisemblablement, c’est parfois une source de motivation insuffisante. Bien que vous ayez fumé depuis des dizaines d’années, le tabagisme est à effet réversible et arrêter à tout moment reste bénéfique pour votre santé. Si vous avez décidé d’arrêter de fumer, ces quelques conseils sur les marches à suivre vous seront d’une grande utilité.

Préparation

Comment faire un sevrage tabagique efficacement
Comment faire un sevrage tabagique efficacement

La préparation est une phase à part entière du processus de sevrage et ne doit être aucunement négligée. La préparation est surtout d’ordre psychologique. En premier lieu, la décision du moment où vous voulez arrêter de fumer est de votre seul ressort. Dans tous les cas, elle ne doit pas être prise à la légère et ne doit pas se faire sur un coup de tête ou sous l’effet de pressions morales ponctuelles. En effet, c’est souvent de là que vient la tendance à l’abandon.

Il ne serait pas non plus très raisonnable de traîner avec ses amis fumeurs. Au travail, par exemple, lorsqu’ils sortent fumer, restez dans votre bureau. Il sera difficile pour vous repousser la tentation si vous vous trouvez dans un endroit où on fume. Comme votre entourage sait que vous fumez, dans ce sevrage tabagique, il faudrait savoir refuser poliment une offre de cigarette.

Par ailleurs, la décision d’arrêter le tabac doit être accompagnée d’une date. Ne repoussez pas cette date initiale à demain, car vous n’allez jamais y arriver si vous faites ainsi. A partir de cette date, la décision doit être immédiatement suivie de l’arrêt de tout achat de cigarettes. Vous pouvez cependant décider de terminer petit à petit les paquets que vous avez achetés avant votre résolution à ne plus fumer. Les cendriers, les briquets ou paquets de cigarettes doivent être tenus à l’écart de votre portée pour amoindrir votre envie de fumer.

En outre, si parfois la connaissance des effets néfastes du tabac ne suffit pas à vous motiver, vous devez alors puiser d’autres raisons d’arrêter de fumer. Par exemple, vous pourrez prendre cette résolution pour votre conjoint ou vos proches. Vous pourrez aussi vous mettre dans la tête que le tabac provoque une mort précoce et que vous risquez alors de rater beaucoup de choses dans votre vie. En somme, la motivation doit être assez forte pour vous éviter les risques de rechute.

Ne mettez pas dans votre liste que des éléments négatifs, on peut trouver de bonnes raisons positives qui vous boosteront encore plus comme plus d’économies, plus beau ou plus belle sans cette odeur désagréable du tabac.

Pour augmenter vos chances de réussir le sevrage, vous pouvez utiliser quelques stratégies, comme dresser une liste de raisons pour lesquelles vous voulez arrêter de fumer, ainsi que les raisons pour lesquelles il est difficile d’arrêter. E cette façon, vous pourrez vous rendre compte à quel point les faiblesses sont négligeables face à vos motivations.

Dans cette étape de la préparation, vous devez faire part de votre décision à votre entourage. Il y aura sûrement certains qui vont vous encourager et d’autres vous décourager. Faites abstraction de ces découragements et éloignez-vous de ces personnes. Si besoin est, cherchez du soutien psychologique auprès de professionnels ou des groupes d’entraide.

Lire aussi :

Astuces durant le sevrage proprement dit

Astuces pour un sevrage efficace
Astuces pour un sevrage efficace

ça y est, vous arrivez à la date que vous vous êtes fixée pour commencer l’arrêt du tabac. La motivation doit à tout moment rester forte. Dites-vous que vous n’aurez une envie irrésistible de fumer que durant 5 minutes et c’est pendant ce bref instant qu’il faudra tenir le coup.

Vous pourrez mettre toutes les chances de votre côté trouvant une activité de diversion en éliminant toute trace d’odeur de cigarettes, en pratiquant du sport en mâchant du chewing-gum ou en buvant beaucoup d’eau. Là encore, la fameuse liste y trouvera toute son utilité.

Etablissez une liste de tous les « trucs » qui marchent au cours d’un sevrage. Par exemple, vous pourrez afficher une liste de tous les effets néfastes du tabac sur la santé dans les endroits de la maison où vous passez le plus souvent.

Découvrez d’autre méthode pour arrêter de fumer :

Et une fois le sevrage terminé ?

Sevrage tabagique
Tout savoir sur le sevrage tabagique

Outre le tabagisme proprement dit, il y a le tabagisme passif qui entraîne autant d’effets néfastes sur notre santé. Ainsi, il vous faudra vous tenir à l’écart de toute fumée de tabac, non seulement pour préserver votre santé, mais aussi pour éviter toute tentation. Toutefois, lorsqu’on cesse de fumer, on n’est pas forcément conscient de tous les avantages que cela nous apporte, alors qu’ils sont bien palpables.

Ce qui se passe lorsque vous arrêtez de fumer. Dans les 8 heures, l’oxygénation du sang devrait revenir à la normale et on ne devrait pas non plus retrouver du monoxyde de carbone dans le sang. Pour les grands fumeurs, ceci prendrait plus de temps, mais le taux de risques d’infarctus du myocarde est déjà réduit. Dans les 24 heures, vous n’aurez plus cette mauvaise haleine due au tabac et vos poumons commenceront à se purifier, ce qui va réduire le taux de risques d’infections respiratoires.

Au bout de sept jours, vous allez redécouvrir plus de goût et de senteurs. Il faudra tout de même attendre au moins une année pour réduire à moitié le taux de risques de maladies du cœur, au moins cinq années pour celui du cancer de la bouche et d’attaque cérébrale et une dizaine d’années pour celui du cancer du poumon. Au bout de 15 ans, le risque de mortalité de l’ancien fumeur s’aligne avec celui d’un non-fumeur. Vous avez donc compris que même si vous avez réussi avec brio le sevrage, il faudra encore maintenir les efforts pour améliorer votre santé.

Auteur de l’article : Jacques Dupont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *