Cigarette électronique : nocive pour le fumeur, mais pas pour ses proches

Cigarette electronique quels effets sur les gens qui entourent les vapoteurs

Si la cigarette électronique obtient un succès phénoménal depuis son arrivée sur le marché, aucune étude scientifique n’a encore pu définir concrètement ses risques et ses bénéfices. De nombreuses études sont entreprises dans ce sens et si certaines donnent des résultats assez négatifs, il n’en reste pas moins que la e-cigarette est bien moins nocive que la cigarette traditionnelle.

Deux nouvelles preuves

Deux nouvelles études ont démontré le caractère nocif de la cigarette électronique dont les résultats ont été publiés dans la revue Nicotine and Tobacco research. La première étude démontre que si l’exposition à la nicotine pour l’entourage est dix fois inférieure avec la cigarette électronique qu’avec la cigarette au tabac, elle est bien réelle. Elle a été basée sur la comparaison de la concentration de nicotine et d’autres composés jugés nocifs tels que le monoxyde de carbone dans les deux produits. L’étude a été réalisée sur deux groupes de personnes séparés dans deux pièces et qui inhalaient de la fumée de tabac et d’e-cig.

Dans la seconde étude, c’est l’exposition des fumeurs eux-mêmes aux fumées de cigarette traditionnelle et de cigarette électronique qui a été comparée. Les résultats sont formels : les fumeurs d’e-cig sont plus exposés du fait qu’ils tirent plus fort sur la tige.

L’e-cig toujours sollicité

Ce que ces nouvelles études mettent en lumière, c’est qu’il y a encore beaucoup de mystère autour de la cigarette électronique. L’Union internationale contre la Tuberculose et les Maladies respiratoires est d’ailleurs formelle sur ce sujet : l’absence de nocivité de l’ecig n’est pas encore prouvée et de ce fait, un affichage des composants des e-liquides est requis, de même que la présence d’une étiquette de mise en garde sur le flacon.

Ces affirmations ne contredisent toutefois pas le fait que la nocivité de la cigarette électronique, si elle existe, est nettement inférieure à celle de la cigarette classique. Le danger représenté par la concentration des substances nocives dans la cigarette électronique est de 9 à 450 fois inférieur à celui pour la cigarette au tabac. Ce niveau de nocivité jugée moindre est du à l’absence de goudrons, de CO et de particules fines solides dans ses composants.

Par ailleurs, la cigarette électronique est pour le moment le meilleur moyen d’arrêter la cigarette traditionnelle et par conséquent de sauver des millions de vie, vu le nombre de personnes qui passent de l’une à l’autre. Une centaine de scientifiques et de médecins spécialistes l’ont ratifié à travers un récent appel en faveur de l’e-cig.

Laisser un commentaire