La cigarette tue un fumeur sur deux, vrai ou faux ?

La nouvelle campagne anti-tabac : aux allures de complot

Que ce soit dans les médias, dans la rue, à l’école ou n’importe où, on dit que la cigarette tue un fumeur sur deux, mais cette affirmation tient-elle vraiment la route ? Démonstration …

Selon le professeur Bertrand Dautzenberg, un fumeur sur deux meurt effectivement de son addiction et pour lui, il ne s’agit pas d’une affirmation à la légère. En effet, ce pneumologue et également président de l’Office français du tabagisme, a mené des recherches. Il est d’ailleurs à la tête de la plus grande étude épidémiologique britannique lancée sur ce sujet en 1951.

L’étude consiste à faire remplir à 40 000 médecins britanniques des questionnaires concernant l’état de santé de leurs patients sur 50 ans. Tous les patients étaient concernés et ce, qu’ils soient fumeurs ou non-fumeurs. Tous les âges étaient également pris en compte.

Cette étude a prouvé deux choses majeures :

– Les fumeurs étaient plus sujets au cancer du poumon et à l’infarctus du myocarde. Il n’a pas fallu attendre 50 ans pour que cette thèse soit prouvée étant donné que dès 1950, soit un an avant le lancement de l’étude, elle était déjà évidente. L’étude ne l’a par la suite que confirmée.

– Plus de la moitié des fumeurs meurent d’une maladie liée étroitement au tabagisme. Lorsqu’on dit ici « fumeur », on fait surtout référence à ceux qui fument de manière régulière et depuis plusieurs années. Les maladies souvent sources de décès que l’on a constaté sont les cancers du poumon, du larynx et de la gorge et des maladies respiratoires et cardio-vasculaires aggravées par la cigarette. Ainsi, cette étude a permis de déterminer que 40% des fumeurs mourraient entre 35 à 70 ans contre 20% chez les non-fumeurs.

Par ailleurs, la tranche d’âge entre 35 et 70 ans a été la plus tenue en compte, car selon les médecins, les fumeurs, même réguliers, qui ont arrêté la cigarette avant 30 ans ont la même espérance de vie que les non-fumeurs.

Conclusion : la cigarette tue effectivement un fumeur sur deux.

Laisser un commentaire