Arrêter de fumer la cigarette > Astuces & Conseils > Comment faire mûrir ses e-liquides DIY ?

Comment faire mûrir ses e-liquides DIY ?

(Mis à jour le: 18 décembre 2020)

Aujourd’hui, il est tendance de fabriquer soi-même ses e-liquides afin de trouver la saveur parfaite à nos papilles. Bon nombre de vapoteurs se sont alors improvisés « diyeurs », mais tâchez de trouver l’accord parfait pour bien profiter de la vape. Veillez aussi à ne pas brûler les étapes, ou au moins, à user des bonnes astuces pour obtenir rapidement des liquides prêts à vapoter.

Pourquoi fabriquer ses e-liquides soi-même ?

Pourquoi fabriquer ses e-liquides soi-même ?

Sur le marché actuel, on trouve une si grande variété de liquides pour cigarette électronique qu’on se demande pourquoi prendre la peine d’en fabriquer à la maison. Certes, ces e-liquides offrent de nombreux avantages et diverses saveurs, mais lorsqu’on a des papilles assez capricieuses et qu’on souhaite goûter à d’autres saveurs pas forcément disponibles dans le commerce, on s’improvise chimiste et on se lance dans des mélanges personnels. Cela permet de découvrir de nouvelles saveurs et bon nombre de vapoteurs préfère cela.

Soulignons toutefois qu’ils restent nombreux à consulter les meilleurs e-liquides sur CigaretteElec pour avoir de quoi vaper le temps que leurs e-liquides DIY mûrissent. D’ailleurs, outre les liquides prêts à être vapotés, vous y trouverez tout le nécessaire pour fabriquer vos e-liquides maisons.

Comment fabriquer du e-liquide DIY ?

Avant de fabriquer son e-liquide, sachez que les ingrédients de base sont :

  • La glycérine végétale (VG)
  • Le propylène glycol (PG)
  • Les arômes

Certains peuvent contenir de la nicotine et un peu d’alcool.

Il vous suffit alors de réunir ces ingrédients de base et de les mélanger pour obtenir un liquide fait-maison. Attention toutefois de respecter les bonnes proportions. En moyenne, voici les pourcentages à retenir :

  • 85 % du liquide doit être composés de base, c’est-à-dire le mélange de PG et de VG. Les boosters à nicotine y sont également inclus.
  • 13 % doit être composés d’arômes: vous pouvez utiliser un seul parfum ou plusieurs. Veillez seulement à respecter cette proportion.
  • 2 % doit être composés d’additifs: ces derniers ont pour but de relever la saveur de certains arômes, d’apporter une note de fraîcheur au liquide ou de le sucrer davantage.

Une fois les ingrédients bien mélangés, il faut passer à la phase maturation ou le « steep » comme l’appellent les habitués.

A lire – Comment utiliser un booster de nicotine ?

En quoi consiste le steep ?

En quoi consiste le steep ?

Le steep consiste à faire mûrir le liquide comme on le ferait avec le vin ou le fromage. Rassurez-vous toutefois, le temps de maturation est plus court avec les e-liquides, mais il fait quand même patienter les vapoteurs.

Le but de la maturation est de développer les arômes et de faire en sorte que tous les ingrédients se mélangent bien. Gardez en tête que dans le liquide conçu, certains ingrédients sont plus fluides (le PG) alors que d’autres sont plus gras (la VG). Il faut donc leur laisser le temps de bien se mélanger pour que le liquide soit bien homogène.

La durée de maturation dépend des arômes choisis :

  • Environ 5 jours pour les arômes fruités simples ou mono-arôme fruité
  • Entre 5 à 10 jours pour les arômes fruités multiples ou multi-arôme fruité
  • Entre 7 à 14 jours pour les arômes menthes, eucalyptus, cafés, anis, vanilles, épices, réglisses et absinthes
  • Entre 14 à 21 jours pour les arômes gourmands
  • Au moins 15 jours pour les arômes Classics comme le tabac

Et bien sûr, une fois le tout bien mélangé, il faut choisir un endroit à l’abri de la lumière, de l’humidité, de l’air et de la chaleur pour stocker ses e-liquides DIY. Pour les impatients, il existe diverses astuces pour accélérer le steep.

Comment accélérer le temps de maturation des e-liquides DIY ?

Pour ne pas devoir attendre des jours, voire des semaines pour vapoter ses e-liquides DIY, il est possible d’utiliser des accessoires tels que le fouet électrique, le bac à ultrason, l’émulsionneur, l’agitateur chauffant … Ces derniers permettent d’homogénéiser les molécules plus vite ce qui permet de raccourcir la phase steep. En général, tous les appareils qui font office de mélangeur ou de vibreur fonctionnent. Si en plus, ils sont chauffants, alors oui, la maturation se fera à vitesse grand V.

Attention toutefois, certains appareils et une température trop élevée peuvent dénaturer certaines molécules. Résultat : vous vous retrouverez avec un e-liquide sans saveur. Pour éviter cela, le respect du temps de maturation reste la meilleure solution. Durant ce délai, veillez à :

  • Conserver vos flacons dans un lieu à température ambiante
  • Laisser vos flacons ouverts pendant une heure après avoir mélangé les ingrédients puis fermez-les durant toute la maturation. Cette heure d’ouverture permet d’aérer le mélange, mais ensuite, il faudra éviter le contact avec l’air, car cela risque de détériorer les arômes.

Secouer vos fioles une fois par jour pendant la maturation pour bien mélanger le tout.

Auteur de l’article : julien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *