Monthly Archives: juin 2016

Le tabagisme passif a des effets néfastes sur le mental des enfants

fumeur

Selon des recherches effectuées par l’Inserm et l’Université Pierre-et-Marie-Curie, un enfant qui a subi le tabagisme passif venant de ses parents avant et après sa naissance peut être sujet à des troubles du comportement ainsi qu’à une instabilité émotionnelle. Voici quelques explications.

Des recherches complémentaires à celles déjà effectuées par plusieurs entités scientifiques ont été entreprises par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale ou Inserm en collaboration avec l’Université Pierre-et-Marie-Curie sur le sujet des effets du tabagisme passif sur l’enfant. Les résultats ont été publiés en septembre dernier et parlent essentiellement du niveau psychologique de ce dernier lorsqu’il est soumis à la fumée de tabac. Le constat est clair, ce type de vice expose l’enfant à des risques de troubles comportementaux et émotionnels, en plus de problèmes respiratoires qui ont déjà été décelés auparavant.

Arrêter de fumer grâce à la « méditation de l’attention »

stop a la cigarette

Pour nos amis fumeurs, voici encore une méthode efficace qui permettrait d’arrêter de fumer. Il s’agit ici de se contrôler grâce à une « méditation de l’attention ». La particularité de cette méthode est qu’elle pourrait être efficace même chez les individus qui ne désirent pas quitter leur addiction au tabac. Pour ceux pour qui la technique est nouvelle, découvrez ici comment ça marche.

Tout le monde, ou la majorité des fumeurs comme des non-fumeurs ont toujours attribué la réussite d’un sevrage au tabagisme à une grande volonté de réussir. En effet, l’idée préconçue est que « sans le vouloir, on ne le peut pas ». Cependant, grâce à une étude, il a été prouvé que même les sujets qui ne désirent pas arrêter de fumer peuvent très bien y arriver sans le vouloir absolument. Pour ce faire, on a recours à des techniques de méditation de l’attention.