Septième art et tabac : une relation en danger

Septieme art et tabac : une relation en danger

Il est fréquent que dans les films français, les acteurs se mettent en scène avec une cigarette à la main. Mais cela est plus fait pour donner du réalisme à l’histoire que pour inciter les spectateurs à reproduire le même geste. Mais la ministre de la Santé penche plutôt pour le second avis et veut absolument y mettre un terme.

Une réaction sans appel de la part d’Agnès Buzyn

Agnès Buzyn a profité du dernier Conseil des ministres pour évoquer auprès de Françoise Nyssen le danger d’incitation que provoqueraient les scènes à cigarette dans le cinéma français vis-à-vis du public. Selon elle, se montrer sur le petit écran, une cigarette à la main, ne pourrait qu’appeler les téléspectateurs à se livrer au tabagisme. Et en conséquence, des mesures seront prises afin de réduire l’utilisation de la cigarette dans le septième art.

Cigarette electronique

Mais si l’avis de la ministre de la santé est très clair sur le sujet, ce n’est pas forcément le cas chez les professionnels du cinéma. Pour ces derniers, l’utilisation de la cigarette n’est qu’une manière comme une autre de démontrer la réalité qui a lieu dans la société actuelle. De plus, bon nombre d’acteurs ont pu gravir les échelons avec l’aide de ce produit.

Cependant, en ce qui concerne les professionnels de la santé, ils partagent l’avis de la ministre. En effet, ils stipulent que le tabagisme cinématographique ne pourrait qu’influencer les spectateurs à s’essayer à la même habitude. La Ligue nationale contre le cancer, quant à elle dénonce la proportion importante de films français, plus des 2/3, dans lesquels les scènes avec des fumeurs sont fréquentes.

Laisser un commentaire