Une recrudescence de la vente de cigarette pour l’année 2013

cigarette

L’année 2013 vient de s’écouler et il est l’heure de publier les différentes statistiques remarquées au cours de l’année passée. Concernant les cigarettes en France, toutes les études menées ont fait un même constat : la recrudescence de la vente de cigarettes pour l’année 2013. Toutefois, les chiffres ne sont pas encore précis, mais d’une vue globale, ce recule se situe entre 7,4% et 7, 7%.

Pour Pascal Montredon, président de la confédération des buralistes, la baisse s’élève à 7,6% tandis que le journal « Les Echos » le chiffre à 7,7% soit 47,5 milliards de tiges vendues contre 51,45 milliards en 2012. La baisse se situe donc à, à peu près 4 milliards de tiges.

Pour le ministère de la santé et des organismes de lutte contre le tabac, ceci pourrait être une bonne nouvelle, mais la joie n’est que de courte durée. En effet, la baisse n’explique pas la diminution en nombre des non-fumeurs, mais seulement la recrudescence de cigarettes vendues en France. La différence entre les chiffres représente, quant à elle, la vente induite par le marché parallèle et les cigarettes électroniques qui n’y ont qu’une toute petite part. De nos jours, la vente sur le marché parallèle atteint dans les 24% de la consommation nationale. De quoi choquer les buralistes français qui voient leur chiffre d’affaire diminué. C’est donc sans surprise si leur confédération a demandé un moratoire sur les prix du tabac et des mesures de lutte contre le marché parallèle.

Par ailleurs, l’augmentation du prix des cigarettes en France a favorisé l’achat sur le marché parallèle d’où cette énorme baisse. Il faut effectivement noter qu’en 15 mois, le prix de la cigarette a augmenté trois fois soit de 40 centimes en octobre 2012, de 20 centimes en juillet 2013 et de 20 centimes prévu pour aujourd’hui, 13 janvier 2014.

Une augmentation voulue par les industriels pour augmenter le bénéfice des buralistes et afin de répercuter le relèvement de la TVA. À souligner qu’actuellement, 8,74% du prix de la cigarette reviennent aux buralistes tandis que 80% constituent les taxes. Le reste représente la part des fabricants.

Suite à la nouvelle augmentation qui a été reportée aujourd’hui (au lieu du 6 janvier dernier), le paquet le moins cher de cigarettes s’élèvera désormais à 6,50€ et à 7€ pour le Marlboro, le plus consommé en France.

Laisser un commentaire