Pourquoi le sevrage tabagique fait grossir

Pourquoi le sevrage tabagique fait grossir

On l’a tous constaté de visu ou pour l’avoir vécu personnellement, qu’arrêter de fumer fait grossir. Si jusqu’ici ce ne fut qu’une suspicion pour la majorité des gens, c’est pourtant prouvé scientifiquement avec des études cliniques, notamment par l’équipe de chercheurs de l’Hôpital universitaire de Zurich menée par le docteur Gerhard Rogler.

Une déformation de la flore intestinale

Une étude réalisée par la FNS (Fond national suisse de la recherche scientifique) confirme que l’arrêt du tabac favorise la prise de poids et c’est la flore intestinale qui est en cause et non un apport calorique intensifié comme on a tendance à le croire. Un échantillon de 20 personnes a fait l’objet de cette étude pendant neuf semaines, dont 10 qui ont arrêté de fumer depuis une semaine, 5 fumeurs et 5 non fumeurs, toutes étant en bonne santé et ayant gardé les mêmes habitudes alimentaires. Les chercheurs se sont penchés sur leurs matières fécales pour trouver les réponses, plus précisément sur la diversité bactérienne présente dans les intestins. Il s’est avéré que chez les personnes ayant arrêté de fumer, les souches de bactéries prédominantes chez les personnes souffrant d’obésité ont proliféré, contrairement aux autres qui ne présentaient aucun changement. Apparemment, c’est l’arrêt du tabac qui était responsable de ce changement remarqué dans la flore intestinale des personnes sevrées.

Un gain de près de 5 kilos

L’étude a montré que les participants ayant arrêté de fumer ont gagné en moyenne 2,2kg au cours de ces neuf semaines. Les chercheurs estimaient la prise de poids à 5kg en moyenne après un arrêt de plusieurs mois.

Laisser un commentaire