Arrêter de fumer la cigarette > Actualités de la cigarette électronique > Une e-cigarette qui reconnait votre âge et votre visage !

Une e-cigarette qui reconnait votre âge et votre visage !

(Mis à jour le: 27 août 2019)

C’est une petite révolution qui vient de se produire durant l’été 2019 dans le monde des cigarettes électroniques. Si les modèles sont de plus en plus sophistiqués afin notamment de régler les paramètres pour vapoter, un nouveau pas vient d’être franchi. Une marque américaine vient de lancer un nouveau modèle qui permet de reconnaître votre visage et de déterminer votre âge !

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le processus de vérification de l’âge implique plusieurs étapes avant que les utilisateurs puissent accéder à l’appareil et à l’application, y compris la vérification par une tierce partie et la preuve par photo que l’utilisateur correspond à l’ID. Le nouvel appareil offre également une connectivité Bluetooth pour surveiller les habitudes de l’utilisateur en matière de vapotage et suit l’appareil lui-même.

Connecté à une application sur le téléphone de l’utilisateur, la cigarette électronique enregistre le nombre de bouffées prises quotidiennement. Elle dispose aussi d’une option de verrouillage automatique qui peut empêcher d’autres utilisateurs d’utiliser la cigarette électronique lorsqu’elle se trouve hors de portée du téléphone connecté. Il existe également une fonction de géolocalisation dans l’application pour retrouver votre cigarette électronique si vous avez eu le malheur de l’égarer.

Ce modèle sera capable de connecter bon nombre de données personnelles comme la date de naissance, le numéro d’identification national ou encore des données de reconnaissance faciale. Ce qui ne manquera pas d’alimenter le débat sur la protection des données personnelles !

De bonnes intentions… mais critiquées

Dans la communication qui a accompagné le lancement de son nouveau modèle, la société a notamment mis en avant le fait que ces nouvelles fonctionnalités permettront de lutter contre l’épidémie de vapotage chez les adolescents. Mais cette annonce, aux allures louables, a également alerté certaines personnes car cette marque a été accusée d’avoir joué un rôle important dans l’épidémie de vapotage chez les adolescents au cours de la dernière année écoulée. Les critiques ont affirmé que le marketing et l’accessibilité de la société avaient attiré beaucoup d’adolescents dans une dépendance à la nicotine et, dans certains cas, les avaient conduits à l’hôpital.

Pour se défendre, l’entreprise a expliqué que ce nouvel appareil et cette application connectée n’ont pas été créés pour collecter des données, mais pour permettre à l’utilisateur de suivre leurs propres données et habitudes de vapotage. La société n’a pas l’intention de vendre les données des utilisateurs à des sociétés tierces, ce qui pourrait poser un problème énorme en matière de confidentialité.

Afin de montrer des signes positifs, et ce dans un effort pour limiter son impact sur l’épidémie de vapotage chez les adolescentes et assouplir les réglementations croissantes, la marque prévoit de mettre en place un dispositif qui empêcherait l’évaporation dans les lieux publics et les écoles.

Une chose est certaine, nous n’avons pas fini d’entendre parler de ce modèle ! Il sera intéressant de voir si d’autres fabricants de cigarettes électroniques se lanceront également dans la commercialisation de ce type de modèles. Affaire à suivre !

Auteur de l’article : Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *