La lutte contre le tabagisme pour diminuer les 73 000 décès par an

Les résultats des études sont probantes : le nombre de fumeurs augmente chaque année d’où un nombre croissant de décès.

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), le tabagisme est la principale cause de décès à travers le monde. Durant le 20ème siècle, il est responsable d’environ 100 millions de morts et l’on craint que pour le 21ème siècle, le chiffre monte jusqu’à 1 milliard.

Face à ce phénomène d’envergure, plusieurs luttes anti-tabac ont été menées et si dans certains pays, elles n’ont pas eu les répercussions souhaitées, aux États-Unis, c’est près de 8 millions de vie qui ont été sauvées en l’espace de 50 ans. En effet, depuis 1980, les États-Unis ont lutté sans acharnement contre le tabagisme et résultat, le nombre des fumeurs y a diminué de moitié. Les mêmes résultats positifs ont été constatés en Norvège et au Canada. Cette amélioration équivaudrait à une augmentation de l’espérance de vie de 2,3 ans.

De plus, les améliorations n’ont pas été uniquement remarquées dans ces pays, mais dans quelques 190 autres. On compte ainsi une recrudescence des fumeuses (jusqu’à 42%) et des fumeurs (jusqu’à25%) et tout cela grâce aux mesures de lutte entreprises.

Si l’on se focalise sur la France, on y recense près de 73 000 morts du tabagisme par an. Un fait qui contraste à la baisse rencontrée dans d’autres pays, car les français sont de plus en plus nombreux à fumer et ce, malgré les campagnes anti-tabac. Aujourd’hui, 27,7% de la population française fume, soit près de 967 millions de personnes. Nulle surprise donc si le tabagisme y reste la première cause de mortalité, une cause qui pourrait tout de même être évité selon l’Inpes (Institut national de prévention et d’éducation à la santé).

 

Laisser un commentaire