L’évolution des fumeurs aux Etats-Unis

L'évolution des fumeurs aux Etats-Unis
A l’époque des années 60, on pouvait fumer partout où on voulait. Aujourd’hui, la lutte contre le tabac durant ces 50 dernières années a fini par aboutir à des résultats.
En Amérique, au début des années 60, on pouvait compter plus de 40% de fumeurs. Tout a basculé le 11 janvier 1964 lorsque le Médecin Général des Etats-Unis a établi un rapport qui conclut un lien entre le tabagisme et le cancer du poumon. Ce rapport a fait parler de lui à la presse, d’où le départ d’une lutte acharnée contre le tabac.
Les campagnes anti-tabac menées au cours de ces années ont porté leur fruit, car aujourd’hui seulement 18% de gens fument du tabac, et le taux de consommation de cigarettes a connu une baisse de plus de 70%.
David Levy est démographe à l’Université Georgetown à Washington et coauteur d’une étude parue dans le « Journal of the American Medical Association (JAMA). Selon lui, le rapport et les efforts réalisés pour la lutte anti-tabac représentaient la campagne de santé publique la plus fructueuse dans l’histoire moderne en termes de bienfaits pour la population.

Une grande implication des pouvoirs publics

Selon cette enquête, les efforts de dissuasion de la consommation de tabac ont permis d’épargner la vie de près de huit millions de personnes au cours de ces 50 dernières années, durant lesquelles on a recensé presque 18 millions de morts. Un rapport a été publié jeudi par les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Ce rapport a établi que, d’après les derniers diagnostics de 2005 à 2009, le taux de cancer du poumon a connu une baisse de 2.5% chez les hommes et 1.9% chez les femmes. La réduction du tabagisme a permis d’arriver à une diminution des décès dus à des maladies cardiovasculaires qui ont baissé de 12% entre 1980 et 2000. Le rapport publié par le Médecin Général a rapidement entraîné une profonde implication des pouvoirs publics.
En 1965, une loi contraignant les groupes de tabac à mentionner des mises en garde sur les paquets de cigarettes a été adoptée au niveau du Congrès. En 1967, les chaînes de télévision et de radio ont reçu l’ordre de la part de la Commission fédérale des Communications (FCC) de diffuser des messages anti-tabac. En 1971, la diffusion de publicités des groupes de tabac ont été interdites par la FCC. Avec l’influence des campagnes anti-tabac, les zones anti-tabac comment à voir le jour dans les années 70, telles que dans les avions de ligne, les endroits publics ou les restaurants. Ainsi, aux Etats-Unis, l’interdiction de fumer sur tous les vols intérieurs a été instauré en 1990, pour s’étendre aux vols sur toutes les destinations en 2000.

Recours à la justice

De nos jours, l’interdiction de fumer dans les restaurants et bars est appliquée dans 30 états et Washington DC et dans environ 100 autres villes et comtés des Etats-Unis. Les taxes sur le tabac ont connu une hausse conséquente et il n’y a désormais plus de distributeurs automatiques de cigarettes. Plusieurs recours en justice ont été subits par les groupes de tabac, tel celui d’une quarantaine d’Etats pour dédommagement lié aux traitements des patients atteints de maladies dues au tabagisme. Les cigarettiers ont fini par se soumettre à un compromis en 1998, où ils avaient dû verser 200 milliards de dollars et réduire les publicités de tabac ciblant les jeunes. Mais aujourd’hui, selon la FCC, ces fabricants de tabac continuent à investir annuellement 8,8 milliards de dollars dans la publicité.
En dépit des avancées en matière de lutte anti-tabac, 44 millions d’américains sont fumeurs et l’on dénombre encore annuellement 443000 décès causés par des maladies liées au tabagisme. Selon les CDC, le tabagisme demeure la première cause de décès qu’on peut éviter. L’Organisation Mondiale de la Santé a indiqué lors de sa récente étude que 5,7 millions de personnes par an dans le monde sont morts à cause du tabac. Depuis 1980, selon un rapport publié récemment en Amérique, le taux de fumeurs a aussi été réduit à l’échelle mondiale; mais le nombre de fumeurs a considérablement augmenté, ce qui est dû à la croissance démographique.

Laisser un commentaire