Arrêter de fumer la cigarette > arret tabac > Les dangers de la cigarette

Les dangers de la cigarette

(Mis à jour le: 18 février 2020)

Le tabagisme, un des principaux facteurs de décès dans le monde, entraîne la mort d’environ 5,7 millions de personnes par an. Malgré la connaissance des effets de la cigarette sur la santé et l’organisme, il reste encore beaucoup à faire avant que le tabac ne disparaisse complètement des habitudes humaines. Pourtant, la cigarette représente un danger à plusieurs points de vue.

Tabac et mortalité

les effets du tabac
Les conséquences du tabac sur la santé

La cigarette demeure l’unique produit qui peut causer la mort même dans les conditions exactes d’utilisation prévues par les fabricants. Au cours du XXème siècle, une centaine de millions de personnes sont décédées à cause du tabac et les comportements ne tendent pas à évoluer. A l’échelle mondiale, une personne sur dix meurt du tabagisme chaque année.

Au vu de cette tendance, l’OMS estime que près de 8 millions de personnes décèderont à cause du tabac d’ici 15 ans. Dans les pays à revenus faibles ou moyens, le tabagisme est responsable de plus de 8 décès prématurés sur 10. Les scientifiques expliquent cette situation par le fait que dans ces pays, l’atténuation des effets de l’épidémie et l’absorption des pertes y afférentes sont difficiles. Il ne faut pas non plus négliger les effets du tabagisme passif, causant dans le monde environ 600 000 décès prématurés chaque année.

Les origines de la mort sont dans ce cas les infections du système respiratoire, les maladies cardiovasculaires, les asthmes ou le cancer. En termes de répartition, presque la moitié des décès liés au tabagisme passif touchent les femmes, tandis que les enfants et les hommes ne représentent qu’entre 25% et 30%.

Tabac et mortalité
La mortalité due au tabac en chiffres

Cigarette : quels réels dangers pour la santé ?

Il a été prouvé à plusieurs reprises que la cigarette contenait des produits nocifs pour notre santé, à commencer par les substances cancérigènes. Parmi ceux-ci, on peut citer l’arsenic. C’est un produit qu’on utilise dans les poisons à rat et on vous laisse imaginer ses effets. Il y a aussi entre autres l’ammoniac, la cadmium, la cyanure d’hydrogène, le formaldéhyde, le goudron, le monoxyde de carbone et l’oxyde d’azote. Il est à préciser que la plante de tabac, en elle-même contient déjà de la nicotine.

Cette substance chimique n’est pas très bénéfique pour le cerveau. Elle stimule la production de dopamine, ce qui chez certains fumeurs crée cette sensation de bien-être. Même si on répète souvent que la nicotine n’est pas bonne pour la santé, ce n’est pas une substance cancérigène, mais c’est elle qui est le responsable de la dépendance. Avec l’ammoniac qu’on trouve dans la fumée de la cigarette, l’absorption de la nicotine devient encore plus importante et le niveau de dépendance monte aussi.

Chez les adultes, le tabac augmenterait de 25% les risques de cancer du poumon et de cardiopathie ischémique. On évoque souvent le cancer du poumon, le cancer du col de l’utérus, le cancer de la vessie, mais il y a aussi entre autres les cancers qui touchent la trachée, les poumons, les bronches, les lèvres, la bouche, le larynx, le pharynx, l’estomac, le colon et le pancréas.

Notez bien que même si vous fumez peu, le risque est déjà présent, ce n’est pas le nombre de cigarettes fumées qui va déterminer le niveau de risque. Un quart des personnes qui trouvent la mort à cause du tabac a eu des problèmes cardiaques. En effet, chez les fumeurs, le risque d’accidents vasculaires cérébraux, d’anévrismes de l’aorte abdominale, d’infarctus du myocarde et d’artérites et d’arythmie est multiplié par deux.

Pour les enfants, le tabagisme passif peut accroître les risques de mort subite du nourrisson, d’asthmes ou d’otites. Les scientifiques sont convaincus que le tabac reste l’une des principales causes de mortalité, outre les maladies et incapacités qu’il provoque, que ce soit pour le fœtus ou pour les bébés. Un enfant d’une maman fumeuse est plus exposé à la malformation et aux maladies congénitales.

Chez la femme enceinte, le tabac augmente le risque de fausse couche précoce et le risque de rupture des membranes bien avant le terme de la grossesse et le risque d’accouchement prématuré.

Grossesse et tabagisme
Fumer pendant la grossesse : Conséquences et Risques

Par ailleurs, la consommation régulière de tabac, en fonction de la fréquence et la quantité, réduit considérablement la durée de vie du fumeur: 10 cigarettes au quotidien réduisent la vie de 2 à 3 ans, 20 cigarettes de 5 à 7 ans et 40 cigarettes de 8 à 10 ans. Les risques importants ne se limitent pas à ceux-là, car le tabac est aussi responsable de l’apparition d’autres effets néfastes sur l’organisme.  On ne s’en rend pas compte et on ne le mentionne pas souvent, mais le tabac touche aussi la sexualité et la fertilité. Chez les femmes, par exemple, il peut déséquilibrer le système hormonal et réduire le nombre d’ovaires disponibles. Chez les hommes, il a des répercussions sur la qualité et la quantité des spermatozoïdes. Une couple de fumeurs peut alors avoir quelques complications sur la fécondation.

Vous constaterez que les fumeurs ont un teint moins éclatant et peuvent même avoir une couleur légèrement grisâtre. Ceci s’explique aussi par le tabac. En effet, ce dernier rend les fibres de la peau moins élastiques et c’est ce qui fait qu’ils ont les rides très tôt. Pour les fumeuses, la nicotine resserre les vaisseaux sanguins, ce qui fait que le sang n’arrive pas correctement à la racine des cheveux. La chevelure peut alors prendre une teinte plus terne, va perdre du volume et va être plus sèche.

Un danger qui s’accroît avec le temps

Tabagisme et cancer
Tabac et cancer, fumer peut provoquer des cancers.

Ainsi, le nombre de cancers augmente considérablement chez les fumeurs âgés de moins de 40 ans. Chez les français, le taux des patients atteints de cancer du poumon ne cesse de croître et suscite l’inquiétude des professionnels de la santé. Les jeunes et les femmes consomment de plus en plus de tabac et les femmes sont désormais exposées aux risques de la même ampleur que les hommes.

En somme, les dangers de la cigarette sont nombreux et importants à la fois. Néanmoins, les effets sont réversibles : les risques diminuent, voire disparaissent lorsqu’on cesse de fumer.

 

Auteur de l’article : Jacques Dupont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *