Le Sénat entre dans les affaires de cigarettes

cigarettes

C’est à partir d’un communiqué officiel que les sénateurs informeront ce 19 mars prochain leur décision d’augmenter le prix du paquet de cigarette de 10 % par an. Pour le moment, l’information a été « reprise » par Public Sénat qui l’a édité, en avant-première et en a fait part à son public. On y explique que Yves Daudigny, un représentant du PS et Catherine Deroche, issue de l’UMP ont voté positif pour cette hausse sur le tarif des cigarettes. Si l’on prend alors l’exemple du producteur le plus apprécié par les consommateurs qui en est aujourd’hui au prix de 7 euros par paquet, d’ici cinq ans, un de ses paquets se vendra à 11,27 euros.

Ce projet de loi a été pensé afin de, d’abord, inciter les fumeurs à arrêter et ensuite à les convertir vers la cigarette électronique. En effet, dans un premier point, les sénateurs estiment qu’augmenter le prix du tabac permettra à ses consommateurs de prendre conscience de son véritable prix dans leur budget et une fois la limite atteinte pour eux, ils se décideront à arrêter. Ensuite, un deuxième objectif consiste à les encourager vers la e-cigarette et la recharge cigarette électronique selon Yves Bur, le président de l’Alliance contre le tabac mais, pour que le projet réussisse, il est important que les autres pays producteurs affichent également une hausse.

Avec déjà un progrès important quant à la baisse des ventes de tabac sur le marché en 2013, expliquée par la hausse des prix et l’apparition de la e-cigarette, les sénateurs sont optimistes sur le succès de leur projet de paraitre dans la future loi de santé publique, attendue pour l’été prochain et établie sous l’effigie de la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

 

Laisser un commentaire