L’e-cigarette comme traitement anti-cancer

Dans le monde européen actuel notamment en France, le cancer est devenu la plus grande cause de décès. Pour faire diminuer les chiffres s’y rapportant, le Plan Cancer projette aujourd’hui de mettre en place plusieurs mesures afin de prévenir de ses différentes variétés, de promouvoir leur dépistage et aussi de développer les recherches sur leur traitement.

Le tabac cause plus de 90 % des cancers du poumon

La proportion du nombre de fumeurs a largement augmenté dans le sexe faible depuis ces dernières années. Effectivement, elle tend aujourd’hui à atteindre celle des hommes. Or, le tabagisme est la première cause des cancers du poumon puisque selon les chiffres, plus de 90 % des cas de cancers de poumons en sont causés qu’il s’agisse d’une action passive ou active. A part les cancers de poumons, le tabagisme est aussi à l’origine d’autres tumeurs comme celles du larynx et de la gorge. Il faut savoir que parmi les substances que contiennent le tabac, environ 4000 sont répertoriées dans la liste des produits nocifs à la santé et 50 peuvent causer des cancers.

Quels avantages pour la cigarette électronique ?

Comparé à la cigarette à tabac et à ses 4000 composants néfastes, l’e-cigarette n’en contient qu’une toute petite partie. En effet, composé essentiellement de Propylène Glycol et de Glycérine Végétale, ce produit ne présente aucun danger vraiment majeur sauf lors d’une consommation en trop grande quantité et dans ce cas, le danger à craindre sera l’irritation, les vertiges et les maux de tête. L’e-liquide est complété par des arômes, de l’alcool et de l’eau.

Proposer un autre produit aux fumeurs de cigarette à tabac ne peut donc avoir que des avantages puisqu’une fois le tabac oublié, ils seront préservés contre ses nombreux dangers. Dans cette même optique, attirer les grands fumeurs vers l’alternative de l’e-cigarette aura déjà l’avantage de faire diminuer le nombre de victimes de ce fléau.

La victoire n’est pas encore dans la poche en ce qui concerne un plus grand attrait des fumeurs pour la e-cigarette puisque ce produit n’en est encore qu’à ses débuts. Toutefois, on peut déjà s’estimer heureux pour les 1 500 000 vapoteurs qui sont déjà à l’abri des dangers du tabac. Pour renforcer la situation, Jean-Paul Vernant, un hématologue  conseille d’approfondir les recherches sur ce produit du siècle qu’est la cigarette électronique.

Laisser un commentaire