L’e-cigarette au cœur des conversations

La cigarette électronique se trouve aujourd’hui, et plus que jamais surtout après la publication des résultats de l’étude américaine sur la e-cigarette comme sevrage au tabac, au centre des conversations. Et comme à l’accoutumé, la question sur les dangers de ce produit revient encore une fois sur le tas, pour cause, la publication d’informations sans doute non fondées qui risquent de mal-informer plus d’un. Pour plus d’éclaircissement sur le sujet, voici le quiz sur les principales questions de la toxicité de l’e-cigarette.

L’e-cigarette est inoffensive : FAUX

Dans toutes les informations qui concernent l’e-cigarette, aucune n’a stipulé que ce produit ne présentait aucun danger pour l’organisme. Toutefois, ses effets à long terme n’ont pas encore pu être révélés ou pour le moins pas encore assurés puisque la cigarette électronique n’est encore qu’un produit en plein développement. Ses concepteurs émettent quand même une mesure « toxique » sur les flacons de liquide cigarette électronique pour prévenir des éventuels rebondissements et résultats.

Tout consommateur de cigarette électronique, surtout les anciens fumeurs, savent sûrement déjà  que ce produit présente quelques dangers mais lesquels exactement ?

En fait, le véritable désavantage de l’e-cigarette vient de la nicotine, la substance que contient ses recharges. Loin d’être un facteur cancérigène, il est plutôt un facteur d’addiction. En effet, la nicotine prise en trop grande quantité peut provoquer plus rapidement que le tabac une dépendance même si c’est à partir de ce produit que le fumeur peut réussir à arrêter de fumer. De plus, avec une quantité de 18 ml par jour, par exemple, il sera très facile de basculer vers une demande de plus en plus grande, ce qui va être à l’origine d’une grande irritation, de vertiges puis des maux de tête.

Pour éviter les éventuels accidents pour les enfants en bas âges notamment, les liquides pour cigarettes électroniques sont pourvus d’un système de sécurité d’ouverture puisque son contact direct avec la peau provoque des blessures.

L’utilisation intelligente de la cigarette électronique : VRAI

Des avis controverses résident sur le sujet des dangers de l’e-cigarette sur l’organisme et contrairement aux journalistes, les médecins penchent plus vers un avis positif que négatif en ce qui concerne ses effets. Ils affirment aussi que ce produit est beaucoup moins dangereux que le tabac et présente les mêmes dangers que d’autres produits alimentaires comme le sucre et le café s’ils sont consommés en grande quantité.

Comme tout autre produit de consommation, l’e-cigarette est un produit à consommer avec modération et avec intelligence. Pour ceux qui ne l’ont pas encore utilisé, ce produit peut être complexe à première vue notamment en ce qui concerne son mode d’emploi. Pourtant, les sites réservés à sa commercialisation et à sa publicité sont aujourd’hui de plus en plus nombreux et dans chaque page en ligne, on aura accès à un cours complet sur son utilisation. De plus, tout consommateur averti est sans doute à même de comprendre que sa consommation doit être modérément contrôlée tout comme tout autre produit alimentaire, effectivement. Comme tout ce qui se passe dans notre vie, le vapotage doit donc se mesurer aux autres situations en prenant en compte les mesures qui s’y tiennent et leurs effets.

Aussi, à partir de ces quelques chiffres, l’on se rendra sûrement compte de l’ « ampleur » du danger (aussi grand soit-il) quant au vapotage du liquide pour cigarette électronique. Par rapport aux 70 000 personnes qui sont victimes chaque année du tabac, combien sont celles qui le sont de la e-cigarette si l’on ne prend pas en compte les quelques 1400 personnes qui sont victimes d’un empoisonnement à ce produit quand dans certains pays comme en Europe, le dosage de nicotine est limité à une consommation maximale de 20 mg.

Laisser un commentaire