La hausse des prix des cigarettes favorise les réseaux parallèles

cigarettes

Si les hausses des prix des paquets de cigarettes qui se répètent ces dernières années visent à diminuer la consommation de tabac par les français, on ne peut pas dire que ça soit une réussite. Cette année, le prix du paquet de cigarette connait une hausse de 20 centimes, affichant ainsi le paquet le moins cher à 6,50 euros contre 7 euros pour le Marlboro. Les paquets de tabac à rouler quant à eux font l’objet d’une hausse de 50 centimes.

Les accrocs toujours croissants

Certes, entre 1974 et 2005, cette consommation tabagique a connu une énorme baisse allant de 54 % à 31 %, mais elle n’a plus évolué depuis, connaissant même une hausse considérable en 2010 en atteignant le cap des 34 %. Les raisons invoquées sont l’augmentation du nombre de jeunes et de femmes qui se mettent à fumer ainsi que l’absence de contrôle de la loi interdisant aux mineurs d’acheter de la cigarette.

Cependant en 2013, le volume de production de cigarettes a diminué de 7,6 % avec des recettes de 47,5 milliards d’euros. Une valeur qui se confirme avec une baisse de 1,5 % et 15,28 milliards d’euros.

Acheter à l’étranger est plus rentable

D’un autre côté, les réseaux parallèles sont encouragés par ces hausses de prix sur le territoire français. Le marché mafieux se développe considérablement mais le marché parallèle est surtout constitué par les Etats frontaliers qui vendent légalement des cigarettes à prix très réduits et représente environ 20 % des marchés.

En Italie, le prix du paquet de cigarette est de 5 euros, 4,65 euros en Espagne, 5,26 euros en Belgique et 5 euros en moyenne en Allemagne. C’est à dire à quel point il est profitable pour les accrocs de se rendre dans ces pays pour s’approvisionner, d’autant plus qu’avec la nouvelle loi sur la libre circulation des biens en Europe, on peut désormais ramener 10 cartouches de cigarettes en France, si c’était cinq auparavant. En Europe de l’Est, le prix du paquet de cigarette est encore plus dérisoire et c’est de là que partent d’ailleurs en majorité les réseaux de contrebande. En Lituanie par exemple, on peut avoir un paquet à 2,06 euros et en Pologne 2,71 euros.

Laisser un commentaire