La e-cigarette en première place dans le sevrage tabagique

La cigarette électronique au centre des débats à Bruxelles

L’Observatoire des drogues et des toxicomanies a confirmé depuis 2013 le délaissement des produits traditionnels au profit de ceux qui ont été conçus pour passer la période de sevrage tabagique.
Le bilan annuel de l’OFDT de 2013 a fait remarquer une évolution inhabituelle de l’achat des cigarettes normales et des produits de sevrage contre le tabac. D’après le bureau d’étude de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies, la cigarette est depuis l’année dernière en phase de révolution, une situation expliquée surtout par l’attraction des consommateurs pour la cigarette électronique. En effet, ce produit gagne aujourd’hui en priorité par rapport à la cigarette traditionnelle qui, elle, affiche des rebondissements importants dans son prix. Du coup, la vente de tabac a diminué de 6,2% pendant l’année d’étude selon toujours l’OFDT.

L’engouement pour le spray buccal

On remarque également une baisse importante de 10 % du nombre de personnes qui suivent des traitements médicales anti-tabac. Ceci est dû au fait qu’aujourd’hui, le marché présente plusieurs produits de sevrage tabagique accessibles à tous. Le recul a été le plus important en septembre 2013 après une première diminution depuis 2009.

Aujourd’hui, les gens s’intéressent plus aux nouveaux produits pour délaisser les anciens substituts nicotiniques oraux comme le Zyban et le Champix. Par contre, les sprays buccaux se vendent plus et remportent déjà 3 % du marché depuis le début de l’année 2014. Là encore, la e-cigarette et la recharge cigarette électronique tiennent un rôle important puisqu’elles sont considérées par certaines personnes aussi comme un produit de sevrage, ce qui a renforcé la baisse de la vente de tabac. Plus de 80 % des personnes qui ont participé à l’enquête de l’OFDT ont d’ailleurs stipulé qu’elles avaient réussi à arrêter de fumer grâce à la cigarette électronique.

Laisser un commentaire