Fumeurs et fumeuses, découvrez les résultats de 20 ans de tabagisme sur votre visage

cigarette

Une expérience menée sur une période de un an sera bientôt lancée dans les centres commerciaux et centres de loisirs de la Suisse. Cette période, elle concerne le mois de mai 2016 au mois de mai 2017, lors de laquelle des photomatons pourront permettre aux fumeurs d’avoir un aperçu sur les résultats du tabagisme sur leurs visages. L’on parle alors de fumer pendant une période de 20 ans. L’idée fait partie des multiples techniques et méthodes que propose SmokeFree pour lutter contre le tabagisme.

Quels effets du tabac sur le visage ?

Les photos qui ressortiront du photomaton auront plusieurs points communs lorsqu’il s’agit de visages de fumeurs. Des rides, des plis et des signes de vieillissement prématuré apparaîtront facilement après 20 ans de tabac. Selon les recherches, une personne qui ne fume pas paraît 10 ans moins âgée par rapport à une autre qui allume plusieurs tiges par jour. Et là, on parle de deux personnes du même âge. Dans un autre contexte, un adolescent qui a plongé prématurément dans le tabagisme ressentira dans ses premières années d’âge adulte les effets du vieillissement. Avec cet appareil, les conséquences du tabac sur le physique extérieur seront révélées en plein jour même si ses effets sur l’organisme ne sont déjà plus inconnus des fumeurs.

En tout, une soixantaine d’appareils sera installée un peu partout dans les centres commerciaux et les foires publiques.photomaton

Trois photos bien explicites

A chaque fois qu’une personne franchit la porte du photomaton, elle obtiendra trois clichés différents. Le premier la représente au moment où la photo est prise tandis que les deux autres seront une projection de son image dans 20 ans. La seconde photo permet de se visualiser après cette période, mais sans tabac au quotidien. Le troisième cliché est, quant à lui, une représentation du visage de la personne avec les effets du tabac.

L’astuce est de mettre en exergue les changements survenus sur le visage dans le cas de 20 ans sans tabac et dans le cas de 20 ans de tabagisme. Avec cette idée ingénieuse de la Ligue pulmonaire suisse, SmokeFree espère faire baisser le nombre de fumeurs et même empêcher certaines personnes à s’y essayer.

Le début du projet est prévu pour mai 2016. Il se terminera en mai de l’année suivante.

En plus des clichés, les fumeurs pourront aussi prendre conseil auprès de spécialistes de la santé en ce qui concerne les conséquences du tabac sur l’organisme.

Il faut savoir que ces appareils sont proposés aussi bien aux personnes fumeuses qu’à celles qui n’ont pas encore touché à une cigarette de toute leur vie. L’objectif sera alors d’inciter ceux qui fument à arrêter et d’encourager ceux qui ne fument pas à ne pas essayer.

Quelques chiffres clés

En Suisse, le tabagisme est presque devenu un fléau qui fait plus de 9500 victimes par an. Ce chiffre est considéré comme l’un des plus importants en matière de cause de décès à l’échelle nationale si on le compare notamment aux résultats concernant d’autres domaines en 2012. En ce qui concerne le sida, par exemple, seulement 30 personnes par an en meurent en Suisse. Les cas de suicide ne concernent que 1037 décès. Pour ce qui est de l’alcool et des drogues, seulement 1721 personnes succombent à la mort à cause de la consommation de ces produits.photomaton photo

En matière de tabagisme, les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique ou OFSP démontrent déjà une baisse du pourcentage de fumeurs entre 2001 et 2008. Effectivement, à 33% pendant la première année, il est descendu à 25% pendant la seconde. Toutefois, à partir de 2009, aucune évolution de cette baisse n’est plus constatée. Cette nouvelle campagne anti-tabac aura alors pour but de renforcer cette régression. L’OFSP espère, pour cela, obtenir des chiffres qui avoisinent les 23% dès la fin de la campagne.

Avec ces chiffres, la prévention contre le tabagisme devient une des priorités de l’OFSP actuellement. Pour les trois ans que durera la campagne SmokeFree, d’autres technologies accompagneront les photomatons, notamment une application « SmokeFree Buddy », accessible d’une manière gratuite et destinée aux anciens fumeurs pendant les premiers jours de leur abstinence.

Laisser un commentaire