Europe : 14 % des fumeurs sont désormais vapoteurs

Europe : 14 % des fumeurs sont desormais vapoteurs

Si la cigarette électronique a récemment souffert d’une mauvaise publicité à cause d’une explosion d’un dispositif près de Toulouse, elle continue de faire fureur auprès des fumeurs qui voient en elle un outil de sevrage tabagique efficace. La Commission européenne, dans son dernier Eurobaromètre, a même affiché que grâce à l’ecig, 14 % des fumeurs ont définitivement abandonné le tabac pour le dispositif électronique. Une bonne nouvelle, en somme, mais qui ne réjouit toutefois pas la Commission. Pourquoi ?

14 % : un taux trop faible ?

Pour la Commission européenne, même si la cigarette électronique a aidé 14 % des fumeurs européens à définitivement lâcher le tabagisme, cette nouvelle est peu enthousiasmante puisque, visiblement, elle s’attendait à un pourcentage plus élevé. Pour marquer son manque d’enthousiasme, elle a déclaré dans son communiqué de presse du 29 mai dernier : « Seuls 14 % ont pu arrêter complètement ».

 

14 % en chiffres, ce n’est pas rien

Frank Baeyens, professeur de psychologie et sciences de l’éducation et également vapoteur ne comprend pas ce manque d’enthousiasme de la Commission européenne, car selon lui, 14 % des fumeurs européens équivalent tout de même à plus de 6 000 000 de personnes. Pour lui, il s’agit donc d’une excellente nouvelle et même d’un fait marquant pour la santé publique. Pour démontrer à quel point ce pourcentage est important, Frank Baeyens n’a pas hésité à le comparer à
– Toute la population de Rio de Janeiro qui s’élève aujourd’hui à 6 429 923
– La moitié des fumeurs Français
– La totalité des morts prématurés à cause de tabac chaque année dans le monde entier
– La somme des habitants de Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Strasbourg, Montpellier, Aix-en-Provence, Lille, Bordeaux et Rennes
Du côté de l’INPES, on estime à environ 400 000 le nombre de personnes sevrées durant les six derniers mois.

Encourageant ou pas, le fait que le nombre de fumeurs ait diminué grâce à la cigarette électronique prouve que le dispositif est bien plus efficace qu’on ne le pense. Il lui reste toutefois du chemin à parcourir pour ne plus éveiller les soupçons. La réglementation de l’ecig serait donc la bienvenue.

Laisser un commentaire