E-cigarettes : des arômes dangereux ?

E-cigarettes : des arômes dangereux ?
Evaluation: 4.0/5.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 2 mars 2018)

Depuis son entrée sur le marché, les avis sur la cigarette électronique divergent. Alors que les uns garantissent que c’est une alternative moins dangereuse à la clope traditionnelle, ce qui a été validée, d’autres le considèrent comme une porte d’entrée au tabagisme, notamment pour les jeunes, ce qui n’est pas tout à fait faux non plus. Quel que soit l’avis auquel vous vous rangez, sachez que des études ont démontré que certains arômes d’e-liquides sont néfastes pour la santé.

Les e-liquides

Ce sont ces liquides que la cigarette électronique réchauffe pour obtenir la vapeur à inhaler au lieu de la fumée issue de la combustion. Ils sont donc indispensables à l’e-cig et existent aujourd’hui en une quantité infinie d’arômes. Cela permet à chaque vapoteur de trouver les saveurs qu’il veut avoir en bouche lorsqu’il utilise le dispositif. Pour rendre le dispositif encore plus attrayant, on retrouve aussi bien des arômes fruités, qu’exotiques, que boisés ou d’autres encore. Et pour faciliter le sevrage tabagique, sachez que certains arômes contiennent de la nicotine, mais en quantité limitée.

Il ne vous reste donc qu’à trouver l’arôme qui vous fait rêver et de vous mettre au vapotage. Attention toutefois, un groupe de scientifique de l’Université de Rochester, aux Etats-Unis a récemment découvert que certains arômes étaient dangereux pour la santé.

E-cigarettes : des arômes dangereux ?

Des arômes dangereux

Selon eux, les arômes pointés du doigt s’attaquent directement aux globules blancs. Si au test, ils ne semblent pas dangereux, leur inhalation deviendrait toxique pour l’organisme de l’homme.

Pour en être arrivé à ce constat, les chercheurs ont exposé des souris à l’inhalation de divers arômes et ils ont constaté, au bout d’un certain temps, des dommages sur leurs poumons, leur cœur et leur vessie. Les mêmes dégâts ont été notés sur des cellules souches humaines exposées à ces mêmes vapeurs.

Afin de protéger les vapoteurs contre ces e-liquides dangereux, les scientifiques auteurs de l’étude recommandent d’afficher un étiquetage plus clair. Cela reste toutefois plus facile à dire qu’à faire vu le grand nombre d’arômes qui existent aujourd’hui. Rien que pour les Etats-Unis, on peut recenser jusqu’à 8 000 saveurs différentes d’e-liquides.

Laisser un commentaire