Comment arrêter de fumer pendant la grossesse

Arrêter de fumer est une question qui concerne toutes les personnes dépendantes de la cigarette, mais peu d’entre elles y arrivent malgré le nombre de plus en plus croissant des méthodes de sevrage proposées. Quand on tombe enceinte, le problème doit pourtant être pris plus sérieusement, car le tabac a des conséquences graves sur la grossesse et le futur bébé, c’est un fait scientifique qui a été établi depuis belle lurette.

Mais comment y arriver ? Et quelle méthode choisir ?

La question doit se poser dès lors qu’on a envie d’avoir un bébé et elle concerne les deux conjoints, pas seulement la future maman. En effet, le futur géniteur qui fume voit la qualité de ses spermatozoïdes altérée, d’où la nécessité absolue d’arrêter de fumer dès la conception. Et une fois le bébé en route, pensez à votre conjointe qui sera soumise au tabagisme passif si vous continuez de fumer.

Du côté de la future mère, les risques sont aussi à considérer dès la conception. Les chances de tomber enceinte sont considérablement réduites. Si la fumeuse tombe tout de même enceinte, le foetus est confronté à plusieurs dangers, dont particulièrement celui de la fausse couche ou encore la grossesse extra-utérine, sans oublier le développement général du futur bébé qui sera menacé. Une fois né, le bébé est exposé à diverses pathologies telles que l’asthme ou l’otite, acquises en période de grossesse de la mère.

Faites attention avec la cigarette électronique

Voilà de nombreuses bonnes raisons d’arrêter de fumer pendant la grossesse et même avant, mais les futures mamans doivent savoir qu’elles ne peuvent plus adopter n’importe quelle méthode de sevrage. En premier lieu, il est fortement recommandé d’avoir les avis d’un médecin qui va prescrire le mode le plus approprié. En règle générale, évitez cependant les cigarettes électroniques du fait de leur manque de réglementation.

Comme ce sont des produits encore très récents, aucune législation ne certifie encore son degré d’innocuité ni la portée sanitaire de ses composants, même s’ils sont bien moins inoffensifs que les cigarettes traditionnelles. En ce qui concerne les différents patchs à la nicotine, ils ne sont pas à éviter, mais il faut néanmoins s’enquérir auprès d’un médecin.

Laisser un commentaire