Belgique : hausse des fumeurs

La Ministre wallonne de la Santé, Eliane Tillieux a annoncé avec résignation que le nombre de fumeurs en Belgique est passé de 22 % en 2012 à 27 % en 2013, soit une augmentation de 5 % en une année. C’est à l’occasion des 10 ans du Plan Wallon sans tabac que cette annonce décevante a été déclarée.

Rappelons que ce plan fait annuellement un don de 200 000 euros au gouvernement pour aider tous les fumeurs sans exception. Il ne fait donc pas la différence entre les classes sociales, mais donne une même chance à tous les fumeurs pour enfin arrêter ce vice qui fait plus de 6 millions de morts par an. Pour obtenir des résultats, le Plan Wallon sans tabac privilégie la santé mentale, la sensibilisation au bien-être et le sevrage tabagique.

Les facteurs de cette hausse

Selon la ministre, cette hausse est due par deux facteurs. Le premier concerne la crise économique et le second, l’apparition du tabac à rouler sur le marché.

La crise économique a poussé les fumeurs à se ruer sur le tabac à rouler, car ce dernier est moins cher que la cigarette traditionnelle ou la e-cigarette. Le nombre de ceux qui en consomment a donc augmenté en flèche, car si on a recensé 500 000 en 2012, ils étaient près de 850 000 en 2013. Le pire, c’est que ce sont les classes défavorisées qui en fument le plus avec un pourcentage de 40 % contre 6 % seulement chez les personnes aisées. C’est là-encore un point qui nous fait ressentir la portée de la crise économique et pourtant, sachez les conséquences du tabac à rouler sont plus lourdes puisqu’il est plus nocif.

Malgré cette hausse, l’on peut tout de même dire que le nombre de fumeurs en Wallonie, à Bruxelles et en Flandre a diminué de 20 % depuis l’année 2000. Une bonne nouvelle certes, mais qui ne saurait le rester si aucune mesure n’est prise, surtout à l’encontre du tabac à rouler.

Espérons que le 31 mai, journée mondiale sans tabac sera l’occasion pour les gouvernements de vérifier les lois et d’enfin appliquer la hausse, tant attendue, des taxes pour le tabac.

 

 

 

Laisser un commentaire