Arrêter de fumer la cigarette > Astuces & Conseils > La cigarette électronique entraînerait des problèmes de sommeil

La cigarette électronique entraînerait des problèmes de sommeil

(Mis à jour le: 6 janvier 2020)

La cigarette électronique est souvent présentée comme une alternative au sevrage tabagique pour les fumeurs. Pour la plupart des cas, le passage de la cigarette classique à l’e-cig reste difficile et engendre quelques désagréments comme les troubles de sommeil. On se demande alors si ceux-ci seraient vraiment liés à l’usage du dispositif de vapotage.

Les problèmes de sommeil et la nicotine

Pour être en bonne santé et avoir un moral solide, il faudrait une bonne nuit de sommeil. Un bon lit et des oreillers douillets ne suffisent pas pour cela, car d’autres facteurs entreront également en jeu. Chaque organisme est unique et si un vapoteur a des problèmes de sommeil, ce n’est pas forcément lié à la cigarette électronique. Les causes de ces soucis ne sont pas toujours faciles à identifier. Les troubles de sommeil peuvent être le résultat du stress, de la dépression, mais aussi des médicaments ou de l’alcool. Pour certains, ils s’expliquent par des facteurs environnementaux ou pathologiques.

On peut accuser à tort la cigarette électronique, mais ce n’est pas elle en réalité le problème, c’est la nicotine qu’on trouve dans l’e-liquide. La nicotine stimule le cerveau, ce qui conduit vers ces insomnies.

La cigarette électronique et une mauvaise nuit

Aujourd’hui, il n’y a plus aucun doute : les vapoteurs auraient plus du mal à passer une bonne nuit de sommeil que les fumeurs traditionnels. Les chercheurs de l’Université d’État d’Oklahoma se sont penchés sur le sujet. Pour mener leur étude, ils ont questionné 1664 étudiants via un formulaire en ligne. Ils ont pu recueillir des informations sur leurs habitudes de sommeil et de consommation de cigarettes.

Parmi les 1664 étudiants, 40,9 % affirment avoir déjà essayé la cigarette électronique et 29 % la cigarette à tabac. On leur a aussi interrogé sur leur consommation d’alcool et sur leur activité sexuelle. A partir de ces informations, les chercheurs ont pu déduire que les fumeurs avaient bien des problèmes de sommeil que ceux qui ne touchent pas à la cigarette. Toujours dans cette étude, les vapoteurs avouent qu’ils ont tendance à prendre plus de somnifères pour trouver le sommeil.

Les résultats de cette étude ont été publiés dans le Journal of Sleep Research le 4 septembre dernier. Emma I. Brett, auteur principal de cette étude a indiqué que ces étudiants n’ont pas conscience de cette liaison qu’il y a entre la cigarette électronique et les troubles de sommeil. D’autant plus qu’il ne faudrait pas négliger les autres éléments qui jouent en défaveur de la qualité du sommeil comme l’alcool et les autres drogues.

Dans tous les cas, il n’y a plus aucun doute, l’utilisation de la cigarette électronique impacte sur la qualité de vie. Dans cette même publication, Emma I. Brett évoque cette détérioration de la qualité de sommeil même si on ne vapote que de temps en temps. Pour comprendre ce fait, des recherches complémentaires doivent encore être réalisées.

Les problèmes de sommeil et la nicotine
Les problèmes de sommeil et la nicotine

Plus de vapoteurs aux États-Unis

De cette étude et de nombreuses autres, on a compris que le nombre de personnes qui sont adonnés au tabagisme traditionnel est en baisse. On pourrait croire qu’elles sont passées à la cigarette électronique, mais si on se penche sur les statistiques, on comprend très vite qu’il y a ceux qui auparavant n’étaient pas fumeurs et qui ont choisi le vapotage.

La cigarette électronique, même si c’est une solution efficace pour l’arrêt au tabac, peut aussi créer une addiction chez des sujets, notamment chez les jeunes qui n’ont jamais fumé. Le rapport des Centres de contrôle des maladies publié en mars 2019 a bien confirmé l’augmentation du nombre de vapoteurs qui sont en grande partie des jeunes étudiants. Cette étude a été réalisée en 2018 et on a constaté que plus d’un lycéen sur quatre, ce qui fait 27,1%, de la population échantillon, prend régulièrement des produits de tabac. Lorsqu’on parle de produits de tabac, on inclut la cigarette classique, la cigarette électronique, la pipe et le cigare. Certains ont même avoué qu’ils les prennent 20 jours et même plus sur un mois. Comparée à l’année 2017, on a constaté une augmentation de 38%, ce qui est non négligeable. Pour la cigarette électronique en particulier, la hausse est estimée à 78% entre 2017 et 2018.

L’Administration de la ville de San Francisco a bien pris conscience de ce danger auquel sont exposés les jeunes. C’est pour cette raison qu’au mois de juin dernier, elle a adopté une ordonnance interdisant de vendre des cigarettes électroniques ainsi que les accessoires de vapotage aux mineurs. Si on parle beaucoup des États-Unis, la France fait aussi face à ce fléau. Entre l’année 2017 et 2018, le nombre de fumeurs de tabac a baissé d’environ 600 000 et du côté des vapoteurs, on a une augmentation de près de 500 000.

La solution ?

Si vous continuez toujours à vapoter le soir avant de vous coucher, il sera difficile d’avoir une bonne nuit de sommeil, même si vous avez pris des tisanes aux vertus apaisantes. Une séance de relaxation ou un bain avant d’aller dormir pourra aussi ne pas faire son effet. Pour une qualité optimale du sommeil, l’idéal est d’arrêter la cigarette électronique.

Cette solution radicale ne sera pas facile pour les vapoteurs. Dans ce cas, on vous conseille de bien choisir votre e-liquide. Optez pour ceux qui sont dépourvus de nicotine ou dont la nicotine est à faible dose. Si possible, laissez la cigarette électronique quelques heures avant de dormir.

 

Auteur de l’article : julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *